Des promesses en l’air

Hier, en allant récupérer mes loulous chez leur nounou, ils me sont tombés dessus « A. a un gros chagrin » a dit Maxime. « Oui elle est tré tritse » a rajouté Robin. Bon. J’ai demandé ce qu’il s’était passé et ils m’ont expliqué que sa mamie était partie voir Jésus au ciel. Evidemment j’ai compris tout de suite mais eux … Ils ne savent pas qui est Jésus et le ciel c’est bleu avec des nuages, je ne leur en ai pas parlé, de ces choses là (enfin c’est pas vrai, je leur ai expliqué que certaines personnes y croient. Mais ça ne fait pas partie de notre culture familiale alors ils ont du mal à imprimer). Bwef.

Alors je leur ai demandé s’ils lui avaient fait un gros câlin. « Non » a dit Maxime. « Oui et un Ros bisou » à dit Robin.

On a ramené A. et on a eu une petite discussion sur « Jésus » et « le ciel ». Ils n’avaient effectivement pas tout compris, ils se demandaient si la mamie de A. y avait été en avion et quand elle allait revenir. Alors j’ai du leur dire que quand un grand dit « partir au ciel », c’est un joli mot pour dire qu’en fait on est mort et qu’on ne se reverra jamais.
« Mais c’est très triste » a dit Maxime.
« Oui », j’ai dit.
« Mais moi je veux pas que tu mourriras jamais » il a dit.

C’est la que j’ai, pour la première fois je crois, fait une promesse que je ne suis pas sure de pouvoir tenir: » Mais je ne vous laisserai pas tant que vous aurez besoin de moi, je partirai quand vous serez très très très vieux ».

Alors il a dit d’accord. Et il a ajouté « c’est trop nul d’être mort ».

Et la c’est moi qui ait dit d’accord.

Après on s’est fait des bisous, des chatouilles et des câlins. Et on a décidé qu’on était bien vivants, on a fait un gâteau au chocolat et on a mangé des pizzas.

2 commentaires sur Des promesses en l’air

  • Hey coucou toi !

    (Et émue à te lire, à lire leurs mots).

  • Raphaëlle

    (Ce sont les hormones ça, à tous les coups!). Me tape pas, je dis ça en clin d’oeil à ton dernier post sur lequel je n’ai pas répondu parce que grrrrr quoi!

    Moi aussi j’étais vraiment émue de leurs réponses tellement justes et simples. Parfois ils m’aident vraiment à grandir. Souvent.

    Mais je sais pas si j’ai pas préféré le jour ou Maxime ayant bien compris que pour faire un bébé, il faut que Papa mette une graine dans le ventre de maman, il s’est intéressé à savoir comment il faisait et surtout « par où ». A table, en bonne compagnie tant qu’à faire. Oh ben tiens il manque du pain! J’y vais et je reviens dans un mois ou deux :-)