Toc toc toc!

Un certain 20 septembre, 6 heures du mat’

Toc toc toc!

*** Tiens, ça toc, dans mon ventre ***

Toc toc toc!

***Ah tiens, ça retoque, dans mon ventre ***

TOC TOC TOC

***Ah tiens, ça reretoque avec insistance la***

***Qu’est ce qu’elle avait dit la sage femme déjà? Ah, oui, venir de toute urgence. VenirrrRRrr psss … Venirrrr … Rrrrrr***

TOC TOC TOC

***Oui bon, urgence, c’est vrai !!! Chéri, bon ben ta réunion super importante est annulée, on a un RDV là ***

On s’est levés, on a habillé Maxime, embarqué doudou et tétine. Prévenu Mamie qu’on arrivait et hop, 3 heures après, j’accouchais d’un merveilleux bébé de 4 kilos. C’était il y a un an, j’ai l’impression que c’était hier et pourtant, je ne me rappelle plus comment c’était, avant ma bille de clown à moi que j’aime …

Ma collègue est formidable

Hier, une collègue entre dans mon bureau, regarde mon ventre avec insistance et me demande : « alors tu mets en route le troisième? ».

Comment dire … rester polie … rester polie … rester polie … on inspire, on expire …. on fixe son écran …

L’histoire aurait pu s’arrêter la. Seulement je me suis entendue répondre: « Non *ahem* ce sont les restes de ma dernière grossesse, AH AH ».

Et la bougresse d’ajouter : »Oh ben va falloir se remettre au sport alors hein ».

 

Aie

La rentrée de Maxime en « titechéchion » (j’ai mis trois jours à comprendre son « je suis pas un tichéchion ») s’est très bien passée. Il est ravi d’aller à l’école. Ravi ravi, parce qu’il y a une « tabe à ropasser » et qu’il a le droit de jouer avec.

Et puis il apprend plein de crucs et de mots nouveaux. Genre hier il a dit: « oh put*in ». Ambiance. Je lui ai demandé pourquoi il disait ça (il s’est fait mal) et s’il savait ce que ça veut dire (ben oui, c’est comme « Oh la vasse »). Bon ben continue à dire « oh la vache » quand tu te fais mal, c’est plus rigolo, hein mon lapin, ne grandis pas trop vite …

Pfiou … Trois ans déjà!

Maxime et le Toti

Je ne me suis jamais sentie très à l’aise avec les bébés. Je ne sais jamais trop quoi en faire, comment les tenir. Les risettes, c’est pas mon truc. Les areuh areuh, les pffflll, pas plus.

Avec Maxime ce n’était guère mieux, je dois bien l’avouer. Je crois que j’avais un peu peur de lui. Peur qu’il s’ennuie et qu’il n’aime pas être avec moi. Du coup, j’ai rapidement trouvé le moyen de l’occuper :  je lui ai montré des livres d’images. On a beaucoup « lu », ses premiers mois.

A ses 14/15 mois, un jour dans le bus, il me montre Toti sur la vitre. Hum. Je sors ma tête des grands jours, celle du parent qui ne comprend absolument pas ce que veut dire son gosse. Tu sens que ça mouline la dedans mais rien n’en sort. « Tu parles du vélo dehors mon chéri? ». Non. Toti, la. Son petit doigt écrasé sur la vitre. « Le monsieur avec la poussette? ». Non. Toti. TOTI. TOTIIIIIII.

La semaine suivante, je bois mon thé. Il me montre Toti sur la tasse. Hum. Je ne range jamais bien loin ma tête des grands jours, heureusement, je la ressors donc: « Oui c’est du thé mon chéri mais qu’est ce que tu me montres, la feuille? ». Non. Toti, la. TOOOO-TI. Hum.

Tous les matins, Toti sur son biberon. Toti sur mon thé. Toti dans le bus. Je ne comprends pas. Et un jour, l’illumination, on sort l’imagier. Il me montre la Toti. Ben oui La Toti …

(Image piquée chez http://www.teteamodeler.com)

[Il a maintenant presque 3 ans et les T sont toujours des totis. Les V sont des voitures, les M des Maximes et les L des Lucies. Ca change, rassurez moi?]

Résumé des derniers épisodes

2012, c’est pas la fin du monde, mais c’est quand même l’année du changement. Notre voiture nous a lachés, on a du en racheter une. L’appartement devenait trop petit pour 4, on a du déménager. J’ai démissionné de mon poste. Je vais avoir 30 ans.

C’est étonnant comme les gens que je rencontre prennent la chose. Les premiers sont ravis (« oh mais c’est géniaaaal tout ces changements, ça brise la routine »), les autres -la plupart- ont peur pour moi (« quoi tu as démissionné sans rien derrière? », « oh ma pauvre mais tu vas jamais t’en sortir de tout ça »). Moi suis plutôt contente, on a enfin une chambre à nous, de la place pour chacun. Et un jardin. Partagé certes mais un jardin tout de même. Et une voiture avec un vrai coffre.

Les enfants vont bien. Maxime va nous surpasser, en taille mais pas que. Il est vraiment futé. Il parle super bien, reconnait déjà plein de lettres du haut de ses deux ans édmi, il est hyper gentil avec son petit frère. Surtout quand il est pas trop jaloux. Il a peur du pot et des araignées. Il adore chanter surtout quand on ne l’écoute pas.

Robin a eu huit mois ce week end. Pour fêter ça, il a eu sa deuxième dent. Il marche a quatre pattes, en arrière ce qui l’énerve prodigieusement. Il crie toujours aussi fort. Le nourrir est beaucoup plus facile aujourd’hui, il a enfin compris comment fonctionne la cuillère mais a toujours l’air d’une poule devant un couteau quand on lui présente le biberon.

Le compte est bon!

C’était mon anniversaire mardi dernier, il y a 10 jours. J’ai eu 50 29 ans.

C’était mon anniversaire, il y a 10 jours, donc. Pour marquer le coup, depuis nous avons vu 3 fois le médecin, visité 2 fois de suite les urgences pédiatrique, sommes restés 48 heures à écouter les bips de la machine qui surveillait la respiration de mon tout petit.

C’était mon anniversaire, j’ai pris un sacré coup de vieux.

« I could stay awake just to hear you breathing
Watch you smile while you are sleeping
While you’re far away and dreaming
I could spend my life in this sweet surrender
I could stay lost in this moment forever
Every moment spent with you is a moment I treasure

I don’t wanna close my eyes
I don’t wanna fall asleep
Cause I’d miss you, baby
And I don’t wanna miss a thing
Cause even when I dream of you
The sweetest dream will never do
I’d still miss you, baby
And I don’t wanna miss a thing »

 

Stylish blogger award

Wahou, je suis awardisée! Ca tombe bien, je me suis habillée super class’ aujourd’hui : jean/kickers. Je dis ça parce que je vois pas trop le rapport entre le titre et le questionnaire, en fait.

Alors voyons.

1) Remercier Anne . Merciiiiii Anne !

2) Copier l’image. Ca c’est fait. C’était le plus simple j’crois bien. Sauf que je vois toujours pas le rapport entre l’image et le questionnaire (oui bon, je l’ai déjà dit) (pardon) (moi aussi faut que j’arrête les parenthèses, je crois).

3) Dire 7 choses sur soi …. Ahem!

  • Je ne sais manifestement toujours pas faire mes lacets du pied droit, ils se défont tout le temps, quelque soit la chaussure. C’est problématique, surtout depuis que je ne peux plus atteindre mes pieds.
  • C’est pas vraiment Maxime qui a fini la boite de petits oursons ….
  • Régulièrement, quand je vois les mecs les cuisses grand-écartées dans le train (et que ça me gêne pour passer), je me demande « s’ils ont vraiment besoin de se les aérer ou quoi? ». Oui, je sais, c’est fin …
  • Je suis toujours « celle qui se pousse » quand on se croise sur un trottoir. Et souvent ça m’énerve, j’ai l’impression d’être faible.
  • Je joue plus avec les jouets de Maxime que lui.  
  • Je ne supporte pas qu’on remette les pendules à l’heure d’été sans me prévenir. Après je sais plus où j’habite. Et je grogne toute la journée (qui a osé dire que j’étais une vieille chose pleine d’habitudes?)
  • Tous les matins, je dis « encore 5 minutes » à mon réveil. Et tous les matins, ces 5 minutes durent environ une heure (j’exagère, mais à peine)

4) Refiler le bébé à 7 blogueurs …. Euh ben en fait c’était ça le plus dur! Je l’aurais bien refilé à ma soeur mais elle n’a pas de blog et à mon autre Anne préférée !

On va pas être copains longtemps

Ce matin, Maxime caressait la joue de son papa et lui dit:

Maxime : « Apu kaki? (« Tu ne piques plus? », ndlr)
Papa: Non mon chéri, je me suis rasé, je ne pique plus! C’est bien, hein?
Moi: Ah oui je confirme, c’est mieux comme ça!
Maxime, tirant les cheveux de son père et essayant de les coller sur ses joues : Enco’ kaki papa, enco’ kaki ! »

C’est quoi ce petit avorton qui se plaint que son père se rase … pour une fois qu’il le fait !!!!

Faites des enfants ils disaient ….

Ah ben forcément …

Hier soir en rentrant, je demande à Maxime de monter les escaliers tout seul, comme un grand qu’il est désormais. Il refuse catégoriquement d’un « NON » et d’un grand signe de tête. Pas du tout exagéré, le signe de tête.

Moi : « Mais pourquoi tu ne veux pas monter? On va prendre le bain avec les coincoins! Et jouer au train! Et voir le chat!

Lui : Non!

Moi : Mais pourquoi non?

Lui, sur le ton de l’évidence : … Bah, apupi! (=j’ai plus de piles, ndlr) »

Ah ben voila, forcément, s’il n’a plus de piles ….

J’ai l’impression qu’avec celui la, j’ai pas fini de rire!

Ou il est le bébé?